Publication

La présidente du tribunal dresse le bilan de l'année 2022

Passer la navigation de l'article pour arriver après Passer la navigation de l'article pour arriver avant
Passer le partage de l'article pour arriver après
Passer le partage de l'article pour arriver avant

A l'occasion du bilan annuel, la présidente du tribunal, Martine Dhiver, évoque dans un éditorial les faits marquants de l'année 2022

L'année 2022 a été, pour le tribunal, l’année du retour à la stabilité.

Le tribunal a jugé plus de 4 100 affaires, soit autant qu’en 2021. Les efforts du tribunal pour juger en priorité les affaires les plus anciennes ont porté leurs fruits. À la fin de l’année, il ne restait plus que 190 dossiers de plus de deux ans, soit 4 % de la totalité des dossiers contre 6 % en 2021.

Placé au cœur des enjeux contemporains, le tribunal a jugé en 2022 de nombreuses affaires intéressant le quotidien des citoyens, comme la fermeture de la maternité de Creil, la construction d’une usine de fabrication de laine de roche dans l’Aisne, la construction d’un édifice cultuel à Abbeville ou encore la qualité de l’eau potable à Senlis.

La réussite de la médiation a été un autre fait marquant de 2022. 92 médiations ont été engagées, soit trois fois plus qu’en 2021, et, à la fin de l’année, 66 % ont déjà débouché sur un accord.

2022 a également été l’année d’un engagement accru dans une démarche écoresponsable, désormais inscrite dans le projet de juridiction. Le raccordement du tribunal au réseau de chauffage urbain en a été la principale étape. C’est le prélude à d’importants travaux de rénovation des locaux en 2023.

Enfin, 2022 a été l’année du renforcement des liens avec la faculté de droit d’Amiens, avec l’accueil d’étudiants au tribunal, la participation des magistrats aux enseignements universitaires et la préparation d’une convention de partenariat.